Joseph Tux

DISCUSSION

mercredi 6 mai 2009

Que doit-on à ce mouvement ?
Vitalité et réalité, présent et avenir ?
Avatars féconds, dissidence et perversion ?

Les antipsychiatries ?

L’alternative « La clochardisation ou l’enfermement » est-elle inévitable ?

Choix de société : la psychiatrie est politique !

Violence, peur, danger : opposer la « sécurité des citoyens » ( Sakozy à Antony ) et la nécessité du soin hospitalier et de son but, la sortie (soin, réadaptation ) implique le renoncement à une possible réhabilitation : le droit à être bien soigné et à ne pas être menacé d’enfermement arbitraire ne fait pas de différence réelle entre « malades » et « non malades ».

Ce rôle d’expert très particulier que beaucoup de psychiatres refusent, ne peut en outre être confié au seul préfet, sur avis du seul directeur non psychiatre.

La discussion « psychanalyse » versus « psychothérapie » ( cf J. LACAN )


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 54 / 57586

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site PSY  Suivre la vie du site PSYCHOTHÉRAPIE INSTITUTIONNELLE   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.6 + AHUNTSIC

Creative Commons License