Joseph Tux

HISTOIRE

Évolutions, contextes et point de vue.
mercredi 6 mai 2009

Psychiatrie : 2 tendances depuis l’origine

  1. L’ordre social, la normalisation, le « malaise dans la civilisation »
  2. Le soin à la personne, le « prendre soin », les visions humanistes du sujet libre et responsable. Origine ambigüe de la psychiatrie.

1re génération ?

Précurseurs :
service libre et consultation, expériences institutionnelles isolées.

  • Henri ROUSSELLE

Des hommes et des femmes, résistance à la barbarie et aux totalitarismes
Saint Alban, le choix toujours à faire face aux ambivalences. L’engagement et le risque de la rencontre. La révolution psychanalytique, la « découverte » du tranfert, le transfert du psychotique et le collectif, le socius..


LES HOMMES ET FEMMES QUI ONT CRÉÉ LE MOUVEMENT

François TOSQUELLES

Horace TORRUBIA

Jean OURY

Georges DAUMEZON

Lucien BONNAFÉ

Les LE GUILLANT

J. Lacan puis beaucoup d’autres

(Nombreuses divergences)


LE CONTEXTE

  • LA GUERRE :
    • Lutte et résistance contre le franquisme en Espagne puis contre le nazisme en France.
    • L’expérience concentrationnaire. (Bettelheim, Oury )
  • LA PSYCHANALYSE : La psychanalyse freudienne, et sa fécondité ( psychose avec Jacques Lacan, psychanalyse des enfants ( M.Klein, D.W.Winnicott [1] , Bion, Françoise DOLTO, Oscar et Maud Mannoni, R.Mises )
  • L’appartion des psychotropes ( Neuroleptiques : 1954 )
  • LA PAIX :LA JEUNESSE « Baby-boom »:Les années 60 / 70 : Michel Foucault, J.B.Pontalis, J.Derrida, R.Barthe. R.Castel (Philosophie, psychanalyse et sociologie, les antipsychiatries )

LA LOI depuis 1945 :

Ordonnances de 1945

  • Sécurité sociale ( Santé, Famille, Retraites = ni chômage, ni handicap ).
  • Protection de l’enfance = juge des enfant.
  • Circulaire de 59 ( le secteur ).

Janvier 1968 :

  • Fin de la « neuro-psychiatrie », naissance de la psychiatrie, [2]
  • Loi de 1968 sur la protection des incapables majeurs.
  • Loi du 30 juin 1975 instaurant la réparation du Handicap.

Années 80 : numérus clausus des étudiants en médecine, fin programmé des spécialistes et de l’internat de terrain.

Loi 1985 : le secteur « légalisé », rigidifié, « insensé » et aporique « le CMP au centre du système ( et non pas le patient ) , la loi hospitalière prédominante et »gestionnaire" ( fin d’une administration des soins ! ).

Arrété du 14 mars 1986 : l’hôpital maître d’oeuvre du secteur !

Loi de 1990 (?) : rôle propre des infirmiers ( médicaux ) et direction des soins infirmiers . Nouvelle responsabilité
Loi de (?) : disparition de la formation et du diplome qualifiant d’infirmier en psychiatrie. DE sans possibilité de spécialisation.

Nouvelle gouvernance = adaptation progressive au seul objectif économique. Les patients sont « représentés » ( associations dans les CA ), essentiellement par les représentants des familles.

[1analyste de Laing et COOPER

[2distanciation de la science médicale triomphante, développement de la psychanalyse, engagement des intellectuels, Rencontre « baby-boom » et « anciens »


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 81 / 59180

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site PSY  Suivre la vie du site PSYCHOTHÉRAPIE INSTITUTIONNELLE   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.6 + AHUNTSIC

Creative Commons License