Joseph Tux

Web 2 et médecine

mardi 19 janvier 2010

Le WEB 2 ( l’internet "interactif ) est en train de modifier radicalement l’information et nourrit rèves et cauchemars.

Ici le rève est présenté d’un progrès à la fois démocratique et « scientifique », par la participation en réseau des patients et des médecins.

Cette présentation est intéressante, surtout parcequ’elle réveille l’utopie démocratique, [1] bien écrasée, notamment par les média ( dont l’internet ), c’est à dire la manipulation de masse par des outils éprouvés ( publicité, propagande, lobying .. )

Malheureusement l’angélisme de cette présentation fait aussi frémir ( la « vérité » apparaîtrait ! )

 Non l'information en réseau n'est pas une garantie de sérieux ni d'authenticité

On sait bien ( notamment chez wikipedia ) que l’échange d’information libre sur le web 2 expose à des manipulations.

Le web 2 est aussi un instrument formidable de démagogie, de désinformation, de fausses rumeurs, et surtout d’enfumage ( perte de conscience critique, manque de recul ( immédiateté ), surinformation, publicité et promotions déguisées etc..

Contrairement à ce que dit cet orateur, les foules sont manipulables, et la falsification sur le web a déjà montrer cette faiblesse de l’internet.

Sans compter que techniquement, la sécurité des échanges sur internet est un leurre !

 Le conflit d'intéret entre l'objectivité scientifique et le statut commercial de Google n'autorise pas d'expérience authentiquement scientifique

Google, qui rend tant de services, n’est pas pourtant un service public : c’est d’abord une entreprise rentable et coté en bourse. Une entreprise géniale, certes, mais dont le but est d’abord commercial.

L’idée que les pages les plus pertinentes sont présentées doit être fortement modérée, comme l’est cette notation de « pertinence »

En effet, l’une des principales ressources de Google, je crois, est justement l’enchère mise par des entreprises sur des mots-clés pour que leurs pages soient mieux « notées ».

Cet élément de pertinence est donc surtout la garantie de trouver plus facilement ces entreprises que l’information rare, objective et garantie par une indépendance des auteurs.

Google ne cesse de modifier et perfectionner ses robots pour trouver l’équilibre, satifaisant à la fois ses clients ( défendre sa notoriété ). Chapeau à Google pour cette réussite.

Mais il doit aussi satisfaire ses annonceurs, ( cette « pub » doit leur rapporter des clients ! ) et ses actionnaires.

 Bon/mauvais travail et normes

Oui, le bon et le mauvais ne peuvent pas s’évaluer sur les normes, critères et autres prescriptions d’experts. C’est vrai aussi sur l’internet, d’autant plus qu’on n’ a pas encore mesuré ses plus grandes dérives.

Oui c’est un moyen social très puissant : utilisons le pour la démocratie, pas pour le lavage de cerveau, la normalisation des masses, dont nous sommes chacun un élément, la pensée « unique » de nos « dictamolles », ( Où les média se gardent bien de parler de totalitarisme )

Prenons des risques avec ces outils, approprions nous cet espace, mais ne soyons pas dupes.

Gardons notre esprit critique, ne confondons pas échange d’informations et relations, et surtout ne confondons pas avec la transmission, de type compagnonage si nécessaire à la clinique, que les moyens de la « science » , c’est à dire la technique, ne doit pas faire oublier.

Pas d’amalgame, les médecins ne sont pas les patients, en tout cas, pas en même temps. Leur dialogue sera d’autant plus fécond qu’ils sauront d’où ils parlent, qui ils sont et pas seulement de quoi ils parlent.

 Utilisez, mais n'oubliez pas de réfléchir !

J’apprécie Google, je n’utilise quasiment que lui comme moteur de recherche généraliste, ma boite est sur gmail depuis le début. Mais j’espère ne pas perdre mon sens critique, voire une suffisante paranoïa, pour ne pas être un mouton ni un gogo.

N’oubliez pas : la seule façon de lutter contre la démagogie, c’est de défendre la démocratie, dans chaque place, chaque petit ou grand geste, chaque petite ou grande décision, chaque parole même, et tout celà autant que vous le pouvez sans y perdre votre joie de vivre ni votre santé mentale !

 Des encouragements, donc du courage

pour soumettre ce formidable moyen et ne pas se laisser mollement soumettre, pour réveiller le désir démocratique de Justice, de Liberté, d’ Égalité et de Fraternité".

voilà mes voeux médicaux de maître-toile pour 2010 à tous ceux qui utilise le WEB 2 en santé et en médecine.

J’ajoute qu’il ne faut pas oublier la misère du plus grand nombre qui n’a pas vraiment un accès sérieux au WEB 2 : je pense par exemple à cette immense majorité à qui leur hopital ou leur entreprise, ou simplement leur vendeur d’ordinateur, impose MSInternet Explorer, toujours en retard de 3 ou 4 trains sur internet entre autre..

[1La participation des patients a toujours existé, même si tous les médecins ne le savent hélas pas. Les réseaux sociaux les associations aussi : ceux-là trouvent —ou vont trouver— certainement un moyen surpuissant avec le web 2. Attention qu’ils ne seprennent pas les pieds dans le tapis. La technique change l’homme, beaucoup plus ques décisions politiques qui les suivent presque toujours avec retard.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 183 / 57757

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site SANTÉ !   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.6 + AHUNTSIC

Creative Commons License